A la rencontre des baleines à Puerto Lopez

Inti Raymi en Equateur
La galerie d’Alexis #18 : Le festival Inca d’Inti Raymi à Otavalo, Cotacachi et San Pablo
25 juillet 2016
Des cactus au désert de Tatacoa
De Quito au fabuleux désert de Tatacoa en Colombie
5 août 2016

Nous quittons la région des volcans pour découvrir la côté Équatorienne. Nous sommes pile à la bonne période pour aller observer les baleines qui viennent se reproduire au large de la côte équatorienne. Nous croisons les doigts pour pouvoir en observer.

De Riobamba à Puerto Lopez

- Lundi 18 juillet 2016 -
Ce matin nous prenons la direction de Puerto Lopez. C’est une longue journée des bus qui nous attend. Départ à 8 h 30 de la gare routière de Riobamba pour une arrivée à 12 h 30 au terminal de bus de Guayaquil. C'est la deuxième fois que nous passons par le terminal de bus de Guayaquil et on le trouve toujours aussi impressionnant. Il doit y avoir par loin de 200 guichets de différentes compagnies de bus, des dizaines de commerces, un food court et des bus répartis sur trois niveaux. Les vendeurs crient les destinations à travers les vitres de leurs guichets, une sacrée ambiance dans laquelle on peut vite se retrouver un peu perdu si on a pas repéré deux ou trois noms de compagnies. On fonce chez Jipijapa, la compagnie qui assure les liaisons directes entre Guayaquil et Puerto Lopez. Nous entamons de nouveau 5 heures de bus, mais les paysages changent, on retrouve des petits villages sur les bords des routes avec des dizaines de petits commerces et des vendeurs ambulants qui viennent vendre des boissons, des gâteaux ou du poulet directement dans le bus. Le trajet est long, mais nous sommes ravis d'aller au bord de la mer.
Nous arrivons vers 18 h 30 à Puerto Lopez où nous nous installons dans un petit hôtel tout mignon un peu à l’écart du centre : l’hostal Monte Libano. La petite chambre avec salle de bain est à 20 dollars environ.

Observation des baleines à bosse

- Mercredi 20 juillet 2016 -
Après une journée de farniente à Puerto Lopez, nous partons aujourd’hui en excursion à l’Isla de la Plata. À 10 heures nous embarquons à bord de notre bateau avec une quinzaine d’autres touristes. C’est la période de migration des baleines, elles viennent se reproduire au large de l’Équateur et de la Colombie de juin à septembre. Nous espérons pouvoir les observer. Chacun est attentif sur le bateau. On commence à en apercevoir une, le bateau s’approche, mais elle n’est pas très active. La guide propose à deux personnes de s’installer à l’avant du bateau. On saute sur l’occasion, ça bouge beaucoup, mais nous serons aux premières loges si elle décide de se montrer un peu plus. Après 10 minutes d’attente, le pilote du bateau change de cap, il en a repéré une autre. Celle-ci nous montre sa nageoire, mais ne sortira pas beaucoup plus de l'eau.

Troisième tentative, cette fois il y a deux baleines et des dizaines de dauphins, le spectacle est incroyable. Le bruit des baleines est impressionnant. Elles ne sauteront pas mais apparaîtront quelques fois à la surface. Les dauphins jouent autour des baleines, sautent et font des saltos, c’est incroyable.

On aurait aimé rester plus longtemps au milieu des baleines, mais il est l’heure mettre le cap sur l’Isla de la Plata. Au fond de nous, nous espérons les revoir au retour même si dans les tours ils prévoient un moment pour observer les baleines à l’aller ou au retour de l’Isla de la Plata.

À la rencontre des fous à pattes bleues, fregatidaes et albatros

L'isla de la Plata est une petite île sauvage, située au large de Puerto Lopez. Il faut environ 1 h 30 de bateau pour y accéder. Sur cette île, de nombreuses espèces telles que les fous à pattes bleues viennent se reproduire. Cette île est une réserve naturelle et il est obligatoire de s’y rendre avec un guide. Pendant un peu moins de deux heures, nous parcourrons l'île, en groupe, avec notre guide. Le rythme est lent, mais ça nous permet de prendre de nombreuses photos des fous à pattes bleues qui sont partout.

On découvre ensuite les fregatidae, des oiseaux aux ailes longues, à la queue pointue et fourchue et au bec long et crochu.Le mâle possède une poche rouge, plus précisément un sac gulaire sous la gorge, qu'il gonfle pendant la période des amours pour attirer les femelles. C'est impressionnant. Les femelles ont quant'à elles généralement le cou blanc. On observe également des dizaines d'albatros.

La balade terminée on rembarque sur notre bateau pour le déjeuner. S'en suit une session snorkelling, mais la guide nous prévient, il y a des dizaines de méduses. Bénédicte préfère rester à bord pendant qu'Alexis observe une tortue de mer et un barracuda nager ensemble. Il ressort avec quelques piqûres de méduses comme tous les autres ! C'est l'heure de rentrer à Puerto Lopez. Sur le chemin du retour, nous avons la chance de recroiser les baleines et d'en voir sauter une au loin. Nous avons adoré cette journée. Dans l'euphorie de cette journée, on décide sans trop se renseigner de faire deux plongées le lendemain.

La marché aux poissons de Puerto Lopez

Chaque matin, se tient un marché au poisson sur la plage de Puerot Lopez. Il est particulièrement animé entre 7 heures et 11 heures. Nous nous y rendons avant d'aller au club de plongée.

Des dizaines de bateaux de pêche déchargent leurs cargaisons. Ça ne traîne pas, les poissons à peine pesés, il y a déjà des acheteurs à côté des caisses. Le spectacle est assez chouette à observer !

Faire de la plongée à Puerto Lopez, une fois, pas deux

- Jeudi 20 juillet 2016 -
À neuf heures, nous arrivons au club de plongée où Pierre, notre instructeur français, nous équipe. À 9 h 30 nous sommes prêts, mais on nous annonce que nous devons attendre un groupe qui a du retard. On les attendra finalement 2 heures, en combinaison, assis devant la boutique. Nous montons finalement sur le bateau à 11 h 30. Le matériel est sale, l’air de la bouteille de Bénédicte à un mauvais goût, il n’y a pas assez de bouteilles pleines pour la seconde plongée, le bateau n’est pas équipé pour la plongée, les bouteilles, gilets et détendeurs sont entassés au milieu de bateau. Bref on aurait aimé vous raconter que les fonds étaient incroyables, mais ce n’était pas le cas du tout. Très peu de poissons, très peu de couleurs. On a aperçu une tortue, des langoustes, des petites raies sur le sol et c’est à peu près tout. Premièrement, on ne vous recommande pas du tout le club Fondo Azul et deuxièmement on ne vous recommande pas la plongée à Puerto Lopez. Il vaut mieux refaire une excursion pour observer les baleines, c'est bien moins cher et vous en prendrez plein les yeux. Si vous voulez vraiment faire de la plongée choisissez une sortie vers l’Isla de la Plata, c’est plus cher, mais rien qu’en Snorkelling Alexis a vu beaucoup de poissons.
Nous rentrons vers 17 heures au club où nous faisons part de notre mécontentement au propriétaire. Il se vexe et nous explique que tout est absolument parfait dans son club en sous-entendant que nous sommes des abrutis. On négocie une réduction et on file à l'hôtel récupérer nos sacs, ce soir nous prenons un bus de nuit pour Quito. Nous allons y passer un dernier week-end avant de prendre la direction de la Colombie.

Paseo del Chagra à Machachi

- Samedi 21 juillet 2016 -
Aujourd’hui Alexis part au sud de Quito, dans la petite ville de Machachi, pour assister à la fête El Paseo del Chagra. Une fête où concourent les meilleurs cavaliers du pays, avec leurs chevaux. Ils sont vêtus de tenues traditionnelles : chemisiers, foulards et chapeaux. Bénédicte a quant à elle opté pour un programme Yoga, barbecue, piscine avec Paola et Arnaud.
On termine ici notre voyage en Équateur, demain nous prenons la direction de la Colombie.

A bientôt pour de nouvelles aventures,
Bénédicte & Alexis

3 Comments

  1. François dit :

    Trop chouette cet article, et les photos sont superbes bravo! On en veut encore! A bientôt! Bises

  2. brice dit :

    Ils sont droles ces fous a pattes bleues!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *