Carnet de voyage : De Chiang Mai à Mae Hong Son

Attentas Paris journaux thaïlandais
#Nous sommes unis
16 novembre 2015
Trek Mae Hong SOn
Bon Plan : Trek à Mae Hong Son
19 novembre 2015

Depuis notre arrivée en Thaïlande nous avons très envie d'arpenter les montagnes du Nord et de découvrir les petits villages des tribus Akha, Lisu, Lahu... Nous avons donc décidé de parcourir deux boucles : 1 : Chiang Mai, Paï, Soppong, Mae Hong Son, Chiang Mai (via Mae Sariang). 2 : Chiang Mai - Chiang Raï - Mae Salong - Chiang Mai (via Thaton). L'idée étant de parcourir les grandes distances en bus et de louer des scooters dans les différentes petites villes pour pouvoir découvrir les alentours, visiter des petits villages, dénicher les plus beaux points de vue et chasser les couchers de soleil. Voici le récit de cette merveilleuse première semaine dans le Nord Ouest de la Thaïlande.

De Chiang Mai à Paï

Lundi 2 novembre à 9 heure nous arrivons à la gare routière de Chiang Mai pour prendre un bus en direction de Paï, petite ville nichée dans les montagnes à l'ouest de Chiang Mai.

INFOS TRANSPORT
Un seul bus "gouvernemental", par jour, permet de rejoindre Paï mais des vans quittent la gare routière toutes les heures. Comptez 4 heures de route et 150 baths / personne. Un conseil, réservez votre billet la veille, cela vous évitera d'attendre une heure et demi comme nous (les vans du matin sont vites complets). Les Guesthouses de Chiang Mai proposent de réserver vos places en échange d'une commission, n'hésitez pas à leur demander le montant.

800 Virages pour arriver à Paï

Nous passons 4 heures de route entassés au fond d'un van sans amortisseurs, sur une route de montagne très sinueuse et en travaux sur tout le long. Nous arrivons à Paï avec déjà quelques images en tête car plusieurs voyageurs rencontrés depuis Bangkok nous on parlé de cet endroit très apprécié des voyageurs : "un village un peu roots, un ancien repère de hippies". Ceci n'a pas vendu du rêve à Bénédicte mais de toute façon Paï est sur notre chemin pour Mae Hong Son (où nous voulons faire un trek) donc on y va quand même ! Bien contents d'être arrivés après 800 virages de montagne environ, nous trouvons une chambre low cost, à la Rainbow House Paï, avant de nous diriger vers un loueur de scooter.

NOTRE AVIS SUR LA RAINBOW PAÏ HOUSE Budget : 250 baths la nuit pour une petite hutte avec SDB partagée. LES + : à 3 minutes en scooter du centre de Paï, au calme. Très jolie vue sur un petit cours d'eau, les champs et les montagnes. Hamac et petite terrasse en bambou. LES - : salle de bain/toilette rustique. Pas de moustiquaire sur les fenêtres.

Petite appréhension, nous n'avons jamais conduit de deux roue motorisés auparavant et le nombre de voyageurs croisés dans les rues avec des pansements aux genoux, bras et poignets fait un peu froid dans le dos.

Notre première conduite de Scooter !

Pour notre première, nous décidons de louer un scooter chacun. C'est l'usine chez le loueur, on donne du cash, un passeport en caution et on se retrouve avec deux casques brinquebalants sur nos Scoopy. Nous n'arrivons pas à démarrer nos engins, l'aventure commence bien. Le loueur nous prend pour des boulets, il suffit de remonter la béquille, d'appuyer sur le frein et le démarreur en même temps pour pouvoir démarrer. En même temps c'est assez logique ! Les scooters sont loués avec un tout petit peu d'essence, juste de quoi rejoindre la première station. Une bonne magouille des loueurs quand on sait que la majorité des gens vont rendre le scooter avec au moins un tiers du plein ! Deux trois petites routes dans le village pour s'entraîner et nous voilà partis chasser un coucher de soleil au Canyon à environ 7km de Paï. Le paysage est magnifique, le soleil se reflète sur les terres ocre et les grandes feuilles des bananiers. Comptez 140 baths pour louer un scooter 110cc pendant 24h + 50 à 100 baths de pétrole / jour.

La pluie montre le bout de son nez dans la nuit et ne cessera pas jusqu'au lendemain soir. Nous n'avons pas choisi le bon jour pour louer des scooters, ils resteront 95% du temps sous la pluie dans le jardin de la Guesthouse. La prochaine fois nous regarderons la météo avant, même si elle n'est vraiment pas très fiable ici. Nous passerons donc la journée à la Guesthouse : boulot pour Alexis et blog pour Bénédicte ! Une petite accalmie en fin de journée nous permet d'aller voir le grand buddha blanc que l'on aperçoit dans les montagnes, à 4 kilomètres de Paï.

De Paï à Soppong

Après avoir passé une seconde nuit à Paï nous choisissons de continuer notre route pour rejoindre Soppong, appelé également Pang Mapha, un petit village beaucoup moins touristique que Paï.

NFOS TRANSPORT
Des vans quittent la gare de Paï toutes les heures en direction de Mae Hong Son, a votre demande ils vous arrêteront à Soppong. Comptez 1 heure de trajet et 100 baths / pers. Un bus gouvernemental/jour permet également de rejoindre Soppong pour 48 baths seulement.

Soppong est un tout petit village au milieu des montagnes qui se résume à un groupe de maisons le long de la route principale. Ici tout est en thaï, pas de western food, un seul loueur de scooter et trois Guesthouses. Nous choisissons la moins chère, la Little Eden Guesthouse, un super rapport qualité/prix.

NOTRE AVIS SUR LA LITTLE EDEN GUESTHOUSE Budget : 400 baths le bungalow avec SDB privée et deux lits simples. LES + : Piscine - Billard - Salle commune au bord de la rivière avec hamac et fauteuils - Bon restaurant - Eau vraiment chaude dans la salle de bain ! LES- : Pas de lit double dans les petites huttes les moins chères.

Trois options s'offrent à nous pour visiter les alentours montagneux de Soppong : 1 : faire un trek avec un guide 2 : participer aux excursions organisées par les Guesthouses 3 : louer un scooter et partir à l'aventure. Nous choisissons cette dernière option ! Cette fois nous décidons de louer un scooter pour deux à 250 baths la journée. Alexis est ravi, nous avons un Scoopy rose, ce qui fait bien rire les jeunes que nous croisons. Enfin on pense que c'est pour ça, mais peut-être pas ![/x_text][x_feature_headline level="h2" looks_like="h3" icon="binoculars"]Excursion en scooter à Soppong[/x_feature_headline][x_text class="justify-text "]Alexis conduit et Bénédicte fait le co-pilote, c'est parti nous allons visiter la Tham Lod Cave située à 9km au nord de Soppong, sur une petite route de montagne au milieu de la forêt. Nous sommes quasiment seuls sur la route, c'est génial, nous pouvons admirer de superbes points de vue et rouler à notre allure, enfin à l'allure permise par l'état de la route. Le GPS de Bénédicte ne localise pas très précisément l'entrée de la grotte, nous nous retrouvons à grimper, grimper tout en haut de la montagne. Notre scooter n'est pas assez puissant pour deux personnes sur des routes de montagnes, Bénédicte se retrouve régulièrement à monter la fin des côtes à pieds, la situation est assez comique ! La route goudronnée se transforme en route semi-goudronnée puis en chemin de terre : nous sommes perdus. Mais ce n'est pas très grave, le paysages sont magnifiques et nous ne sommes pas pressés.

Enfin arrivée à l'entrée des grottes (située à 500 mètre de la cave lodge Guesthouse) nous prenons un guide (obligatoire) mais qui ne parle pas anglais malheureusement. Les grottes sont assez impressionnantes, selon certains ont pourrait y faire rentrer une cathédrale. L'ambiance y est particulière, il fait chaud, très humide et on entend les cris des milliers de chauves souris qui y nichent. Notre guide à une lampe à pétrole qui éclaire très peu en hauteur, heureusement que nous avons nos lampes frontales pour pouvoir découvrir l'immensité des grottes. Nous faisons une partie de la visite à pied et la seconde partie sur un petit radeau en bambou. Le guide + le radeau en bambou coûte 450 baths pour deux.

Attention à ne pas vous faire avoir à la fin de la visite, on essaie de vous faire remonter sur le radeau, ça vous coutera 400 baths de plus alors que vous pouvez rejoindre le point de départ à pied en 20 minutes grâce à un petit sentier très agréable au coeur de la forêt. Notre avis : Prendre un taxi pour aller visiter la grotte et repartir ne vaut pas le coup, il faut intégrer la visite dans une grande ballade avec la découverte des jolis points de vues et des villages aux alentours.

Nous déjeunons à la fameuse Cave Lodge Guesthouse, un endroit très joli où le "restaurant" et les chambres sont des cabanes dans les bois. Ils proposent tout un tas d'excursions à des prix très abordables. Nous rentrons profiter de la piscine de la guesthouse (un petit luxe) avant de filer chasser un coucher de soleil le long des rizières dans un petit village à 5 km de Soppong sur la route de Chiang Mai. Nous adorons nos ballades en scooter sur les petites routes, ça nous donne un sentiment de liberté, nous pouvons vraiment découvrir des endroits particuliers. Le lendemain nous partons dès 7 h visiter des villages Shan à 9 kilomètres de Soppong, sur la route en direction de Mae Lana : une superbe ballade. Les villageois ne parlent pas anglais, nous communiquons avec des sourires et quelques gestes simples. Les enfants sont contents de nous voir, et agitent la main en criant "hello" lorsque nous passons en scooter ! Les adultes sont un peu plus réservés. En même temps deux Occidentaux qui débarquent en scooter rose à 8 h du matin ça doit leur faire un peu bizarre, alors on se fait discret dans ces moments là. Nous rendons notre scooter en fin de matinée avant de continuer notre périple vers Mae Hong Son où nous allons faire un trek.

De Soppong à Mae Hong Son

INFOS TRANSPORT
Nous prenons de nouveau un van pour rejoindre Mae Hong Son qui se situe à 2 heures de route de Soppong. Comptez 100 baths par pers.

Nous n'avons pas réservé de guesthouse, toutes celles sur internet sont excessivement chères. La majorité des guesthouses de la ville ne sont pas sur internet. Nous en trouvons une à notre arrivée : la Johnnie Guesthouse à 150 baths la nuit, une affaire !

NOTRE AVIS SUR LA JOHNNIE GUESTHOUSE Budget : 150 baths la chambre avec deux lits simples et SDB partagée Les + : très petit budget et bien placé au bord du lac. Les - : chambre rustique !

Notre objectif depuis le début de cette boucle est de faire un trek de trois jours à Mae Hong Son. Nous partons rencontrer Dam, le boss d'une agence de trekking que nous avons repéré sur les forums de voyageurs et dans le Routard. Il nous propose de partir trois jours en trek avec une nuit dans un village de la tribu Karen et une nuit dans la jungle pour 1800 baths / pers / jour. De fil en aiguille on comprend qu'il doit emmener deux personnes deux jours plus tard, nous décidons de nous grouper à eux pour réduire le cout du trek et puis nous trouvons ça plus sympa de partir en groupe. Nous nous laissons le temps de réfléchir et nous repasserons le lendemain pour lui donner un acompte. Le lendemain nous louons un scooter et prenons la route du nord en direction d'un petit village chinois : Ban Rak Thai. Le village est joli mais désert et les peu de villageois rencontrés ne sont pas très accueillants. Nous avons finalement fait beaucoup de route (1h20 de scooter) et nous le regrettons un peu, car la nuit tombe vite (vers 17h45) et la journée s'écourte sans pouvoir aller visiter le village de réfugiés birmanes "femmes girafes" qu'Alexis voulait vraiment voir. C'est d'ailleurs un grand débat entre nous : faut-il aller visiter les villages des Longs Necks ?

Le soir nous repassons voir Dam qui nous propose finalement de partir le lendemain matin avec 3 filles pour 800 baths / jour / pers, le tarif devient ultra compétitif. C'est OK pour nous, nous partirons le lendemain matin à 8h30, nous filons préparer nos sac à dos pour le trek. Retrouvez nos aventures dans la jungle dans cet article : #Bon plan : trek à Mae Hong Son.

Après trois jours formidables de trek, nous décidons de passer une journée supplémentaire à Mae Hong Son pour continuer à visiter les alentours. Malheureusement à 14 heure la pluie se met à tomber, un vrai déluge. Nous passerons l'après midi à la Guesthouse en attendant de prendre notre bus de nuit à 21 h pour regagner Chiang Mai.

Premier bus de nuit en Thaïlande

Nous arrivons à la gare de bus à 20h30 où nous découvrons, en riant jaune, le bus dans lequel nous allons passer les neufs prochaines heures ! Notre véhicule n'est pas de première fraîcheur et ça se sent rapidement, on peine à approcher les 20 km/h dans les côtes, la clim est à fond et les fauteuils en sky bleu glissent. Après 1 heure ou deux, Bénédicte fini par s'habitué.

INFOS TRANSPORT
Deux bus de nuit permettent de rejoindre Chiang Mai depuis Mae Hong Son. Le premier à 20h et le second à 21h. Comptez 9 heures de trajet et 333 baths/pers pour un siège inclinable. Les bus passe par Mae Sariang. Achetez directement votre billet le jour même à la gare routière de Mae Hong Son.

Nous arrivons à Chiang Mai à 5 h 30 du matin le 11 novembre, le soleil et les thaïlandais dorment encore. Nous rodons jusqu'à 7h avant de trouver une petite chambre à la Chok Dee Guetshouse . Nous dormons 2 heures puis direction le consulat de la Birmanie pour faire nos demandes de visa. Si vous aussi vous souhaitez faire des visas pour la Birmanie depuis Chiang Mai (c'est possible depuis juillet 2015), trouvez toutes les informations dans cet article #Conseil voyageur : faire son Visa pour la Birmanie depuis Chiang Mai. Nous récupérerons nos Visa le lendemain. Nous profitons de notre soirée à Chiang Mai pour tester une petite gargotte très sympa et aller voir des combats de box thaï. Ce soir là, seule une arène propose un show qui est plus ou moins une attraction à touriste, mais qui constitue une bonne introduction à cet incontournable de la culture thaïlandaise. Nous payons 500 baths / pers des places VIP à un rabatteur (au lieu de 600) pour être bien placés et pouvoir prendre des photos. Avec du recul ce n'est pas du tout une nécessité de prendre des places VIP. Achetez vos places auprès de votre Guesthouse, ils les proposent à 350 baths au lieu de 400. Il y a tout tas de rituels dans la box thaï avec des chansons, des sortes de danses par les boxeurs avant leur combat, des prières, etc. L'arène était remplie de 80% de touristes mais l'ambiance était assez sympa. C'était assez gentillet dans l'ensemble, ça faisait plus spectacle à touriste que combats réels ! Deux combats réels sur sept, dont tout de même un avec KO. En fin de compte, nous avons passé une bonne soirée, mais nous restons un peu sur notre faim : nous essaierons de trouver une arène avec de vrais combats, à Bangkok, lorsque nous y retournons pour le nouvel an.

Le lendemain, nous récupérons nos passeports avec nos visas pour la Birmanie, nous sommes ravis. Nous décollerons pour Yangon le mercredi 18 novembre. En attendant, nous continuons notre périple en Thaïlande en allant cette fois-ci en direction des montagnes du Nord-Est. Depuis le consulat Birman direction la gare routière de Chiang Mai pour prendre un bus en direction de Chiang Rai.
A très bientôt pour de nouvelles aventures vers Chiang Mai, Chiang Rai et Mae Salong !
Alexis & Bénédicte

1 Comment

  1. Yoann dit :

    Génial ! C’est un plaisir de lire vos aventures hautes en couleurs (surtout dans un ter avec 50 personnes debouts pour rentrer d’une longue journée de boulot). Je me dis que vous avez fait pire que moi niveau transport ^^. Vos ballades en scooter me rappellent les miennes en NZ et se sentiment de liberté indescriptible ! 🙂 Profitez bien de la Birmanie. J’attends le prochain épisode avec impatience. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *