J13, J14 et J15 – Saint Arnaud, Westport et Punakaiki

Maison de Hobbit à Hobbiton
La galerie d’Alexis #10 : Nouvelle-Zélande, ile du Nord – Aukland, les Coromandels et Hobbiton
4 mai 2016
Bénédicte au Roy's Peak
J16 à J19 – Arthur’s Pass, Hokitika, Franz Josef glacier, Wanaka, Queenstown
13 mai 2016

Nelson Lakes National Park

- Mercredi 4 mai 2016 / J13 -
Ce matin nous prenons la direction du Nelson Lakes National Park, sous un ciel très nuageux. Sur le chemin on s’arrête faire nos courses chez les producteurs du coin. C’est vraiment marrant, les producteurs indiquent sur une petite pancarte les produits qu’ils vendent et les laissent ensuite dans une petite cabane au bord de la route avec une « honesty box » pour laisser l’argent. Ici beaucoup de choses marchent à la confiance, c’est fou, on imaginerait pas du tout ce genre de système en France. On passe acheter des œufs frais, des framboises dans une petite caravane, du jus de pomme frais, des feijoas et des noix. Nous suivons les conseils de Catherine, la maman d’Alexis : manger des fruits et légumes frais chaque jour !

On s’arrête devant une caisse marquée « gratuit », je prends une des racines qui se trouvent dedans et on reprend la route. Après quelques recherches sur internet on se rend compte que ce n’est pas quelque chose de comestible, mais un bulbe de fleur. On en a fait don au stand de noix !
Les feuillages des arbres deviennent rouges, orangés et jaunes, c’est magnifique. Nous sommes sur la route qui traverse l’île du Sud en son centre. Deux curiosités attirent notre attention dans le paysage : les troupeaux de moutons qui broutent l’herbe entre les routes de vignes et les élevages de biches et de cerfs.
Nous nous arrêtons manger au bord du lac St Arnaud. Les nuages sont très bas, ça ne vaut pas le coup de faire la randonnée jusqu’en haut du mont Robert, dommage. Après une période d'observation des anguilles qui vivent sous le ponton du lac, une séance photo du roi des canards et une balade en forêt, on décide de reprendre la route.

La météo annonce de la pluie pour les trois prochains jours, on préfère rouler quand le temps est mauvais et profiter des beaux jours.
On fait 3 heures de route de nuit, sous une pluie battante, jusque Westport. On arrive sur notre camping gratuit le long de la plage. Avec le vent, la nuit et la pluie, l’ambiance est assez glauque du coup on se gare pas trop loin d’un autre CamperVan. Pour réconforter Alexis de la route, Bénédicte se lance dans la confection de burgers maison, le coffre ouvert pour laisser s’échapper la fumée et par la même occasion faire rentrer la pluie !

A la rencontre des otaries de Westport

- Jeudi 5 mai 2016 / J14 -
Le temps est toujours moyen, on ne distingue pas le ciel de la mer ! On décide tout de même d’aller voir la colonie d’otaries qui vit entre Cap Foulwind et Tauranga Bay. La mer est déchaînée, les nuages laissent parfois passer quelques rayons de soleil qui rendent cette petite randonnée de 2 heures très chouette. Déjeuner avec vue sur les falaises du cap Foulwind puis on prend la route des Pancake Rocks and Blowholes de Punakaiki . Sur le chemin on profite d’une éclaircie pour aller explorer une grotte qu'Alexis a aperçu depuis la route.

Nous arrivons à Punakaiki en fin de journée, on va voir le coucher de soleil aux Pancakes Rocks c’est très beau, mais c’est marée basse du coup le spectacle n’est pas si impressionnant que le lendemain matin.

Les incroyables Pancake Rocks et Blowholes de Punakaiki

- Vendredi 6 mai / J15 -
Il est 8 heures du matin, c’est marée haute, la mer est déchaînée, les paysages magnifiques et les sons angoissants. Les Pancake Rocks sont des formations rocheuses très particulières : des falaises qui surplombent la mer constituées de dizaines de couches de calcaire. La plupart n’ont que quelques centimètres d’épaisseur. Des morceaux de la falaise se sont décrochés avec le temps. 30 millions d’années ! C’est le temps qu’il aura fallu pour donner naissance à ces falaises.
Les vagues s’engouffrent dans les cheminées creusées dans les Pancake Rocks pour ressurgir à la surface telle des geysers. C’est ce phénomène que l’on appelle des blowholes (trous souffleurs). L’écume est projetée à plusieurs mètres de hauteur et retombe en ruisselant sur les Pancake Rocks. Le spectacle est particulièrement impressionnant, et donne naissance à des arcs-en-ciel éphémères.

Après avoir contemplé pendant une bonne heure ce spectacle impressionnant, nous prenons la route en direction des montagnes du Parc National Arthur Pass

La suite dans le prochain épisode !
Alexis & Bénédicte

2 Comments

  1. Catherine Attimont dit :

    Il y aura des photos de » les troupeaux de moutons qui broutent l’herbe entre les routes de vignes et les élevages de biches et de cerfs »? Il y a de la neige et des framboises? Je n’ai pas tout compris. ;-)) Et la température? vous avez l’air frigorifiés. Bisous à vous deux .

    • Alexis dit :

      J’ai pas ça en stock pour les moutons, mais Bambi fera bientôt une apparition (et pas que dans mon burger). On survit au froid, c’est moins pire que ce à quoi je m’attendais. On a pas encore croisé de neige, sauf en altitude, mais ça compte pas ! Du coup, ce sont bien d’authentiques framboises que l’on a achetées plus au nord dans un coin plus tempéré, c’est que le début de l’automne ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *