Salento et Guatape, petits villages colombiens

Des cactus au désert de Tatacoa
De Quito au fabuleux désert de Tatacoa en Colombie
5 août 2016
Portrait d'Arnaud Havard
La galerie d’Alexis #19 : Quito et Ipiales en un weekend
28 août 2016
Tout voir
Place de Guatape

De Neiva à Salento

- Jeudi 28 juillet 2016 -
Ce matin, nous quittons le désert de Tatacoa et nous prenons la direction de Salento. Comme depuis que nous sommes en Colombie, le voyage en bus ne va pas se passer comme prévu ! Départ à 10 heures du désert en jeep. À peine arrivés à la gare de bus de Neiva, on nous jette dans un bus sur le point de partir pour Arménia. On a juste eu le temps de négocier le prix du billet à 35 000 soles au lieu des 50 000 soles annoncés. Le trajet jusqu’à Ibague se passe bien. Mais arrivés à la gare routière, on nous change de bus et ça, ce n'était pas vraiment prévu. On atterrit dans un bus non climatisé où il fait 30 degrés et où il règne une odeur d'oignons. Il n’y a plus que des places séparées, au fond, à côté des toilettes. On essaie de négocier pour avoir les places indiquées sur notre billet, mais c’est peine perdue. D'ibague, on va mettre 4 heures pour faire 86 kilomètres, soit une moyenne de 21 km/h. La route, très étroite, est surchargée de poids lourds, un véritable cortège de véhicules cul à cul d'Ibague à Armenia. On ne sait toujours pas si cette situation est liée à la fin de la grève que les camionneurs ont entamée il y a deux mois et qui s’est terminée il y a cinq jours. En tout cas c’est le trajet le plus lent de notre tour du monde ! Une nouvelle route est en cours de construction, on a pu apercevoir les futurs viaducs qui permettront de traverser la vallée. Arrivés à 19 h 50 à Armenia, on attrape de justesse la dernière navette qui part pour Salento. Heureusement on sait où on dort, Mathilde et Philippe (que nous avons rencontré à Tatacoa) nous ont réservé une chambre dans le même hôtel qu’eux. Salento est une destination très prisée par les colombiens, surtout le week-end. Il est difficile de négocier les prix, les chambres se louent comme des petits pains. On trouve une chambre à 60 000 soles pour la première nuit puis une chambre à 100 000 soles pour 4 pour les nuits suivantes.

Un air de vacances à Salento

- Vendredi 29 juillet 2016 -
Cette journée a comme un air de vacances. Au programme : Almuerzo au café du coin avec les colombiens, visite des petites rues colorées du village, shopping dans la rue principale, glace sur la Plaza Mayor et petite bière le soir. Almuerzo veut littéralement dire "déjeuner", c'est aussi une formule servie dans tous les restaurants le midi. C'est un peu comme le plat du jour en France sauf qu'ici c'est le même plat toute l'année ! Pour 7000 soles (soit un peu plus de 2€) vous avez : une soupe avec une banane puis une assiette avec du riz, de l'avocat, des tomates, une banane plantain frite et enfin des haricots rouges, des pommes de terre ou des lentilles . Pour agrémenter cet ensemble de féculents, vous avez le choix entre porc, poulet, bœuf et parfois truite. Le tout est servi avec un verre de limonade maison. Une chose est sûre, c'est consistant !

Randonnée dans la vallée de Cocora

- Samedi 30 juillet 2016 -
Ce matin, nous partons avec Philippe et Mathilde, en direction de la vallée de Cocora pour une randonnée de 4 heures. Des jeeps Willis font la liaison entre la plaza Mayor et le parc le Cocora plusieurs fois par heure. Dès que vous êtes 8 personnes, la jeep démarre. La première partie de la randonnée se trouve dans la forêt : marche dans un ruisseau, dans la gadoue et traversée de plusieurs ponts suspendus. Alexis et Philippe apprécient, Bénédicte et Mathilde n’ont pas beaucoup d’énergie et traînent un peu en papotant ! On monte jusqu’à la ferme au colibri. Les garçons passeront une heure à faire des centaines de photos des colibris. Ces tout petits oiseaux ne sont pas si faciles à capturer.

On entame ensuite la plus belle partie de la randonnée : la découverte de la vallée et ses centaines de palmiers qui façonnent le paysage. Les palmiers de cire "Du Quindio" sont un des symboles nationaux colombiens. C’est la plus grande espèce de palmiers au monde, pouvant atteindre jusqu’à 60 mètres de hauteur. Les points de vue tout le long de la descente sont chouettes.

De retour à Salento on file engloutir un énorme burger au  Brunch de Salento , un restaurant qui sert des burgers délicieux et gargantuesque pour 15 000 pesos. Il est également réputé pour son énorme brownie au beurre de cacahuète surmonté d’une boule de glace, on s’en lèche encore les babines.
Le lendemain nous partons à pied visiter une finca de café. Une visite guidée de deux heures qui nous permet d'en apprendre un peu plus sur la fabrication du café.

De Salento à Guatape

- Mardi 2 août 016 -
Aujourd’hui nous quittons Salento pour rejoindre un autre petit village situé à deux heures à l’est de Medellín. On nous a annoncé un Bus direct pour Medellín qui devait mettre 5 heures et qui en mettra finalement 7. Nous nous retrouvons contraints de faire une étape à Medellín. On se retrouve dans le quartier el Poblado, dans LA rue des bars et des boîtes. Notre chambre est une sorte de placard avec une fenêtre, finalement c’est un peu comme si on avait passé la nuit dans un bar tellement c’était mal isolé !

Guatape petit village coloré

- Du 3 au 5 août 2016 -
Après une courte nuit on file au terminal Nord de Medellín pour prendre un bus pour Guatape. Nous sommes ravis d’arriver dans ce petit village très charmant et surtout très coloré.

On se balade, on profite des bons restaurants, mais surtout on joue. Oui, on joue à Pokemon Go qu’on a installé il y a deux jours sur nos téléphones. Bénédicte se lasse rapidement, mais Alexis est à fond, une superbe invention pour l’envoyer faire des courses sans qu’il râle !
Pour avoir une vue sur le lac de Guatapé, on se rend (comme tous les touristes) à Piedra del Penol. Un immense rocher, qui surplombe le lac, sur lequel a été installé un escalier de 750 marches. Pour nous y rendre, nous faisons une marche de deux heures à travers la campagne. C’est sous un soleil de plomb que nous arrivons au rocher et que nous commençons l’ascension. C’est bondé de touristes, mais la vue est vraiment chouette. On profite d’un moment en haut avant de reprendre la direction de Guatape, en tuktuk cette fois. L’entrée à peindra del Penol coûte 15000 soles par personne et le tuk-tuk pour Guatape 10 000 pesos.

Après un dernier déjeuner nous reprenons la direction de Medellin ou nous allons passer le week-end pour la fête de fleurs.
Hasta Luego
Benedicte y Alexis

2 Comments

  1. sixt dit :

    bonjour, super blog!

    petite question : vous avez trouvé un bus direct salento medellin??
    cela est envisageable de nuit??
    merci d avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *