Carnet de voyage : de Paris à Bangkok

Bouddha, Wat Phrakaew
Carnet de voyage : premiers jours en Thaïlande
25 octobre 2015

Après des préparatifs "intensifs" et une superbe soirée de départ (un grand merci à vous tous), le jour du grand départ est enfin arrivé : lundi 19 octobre, direction l'aéroport Charles de Gaulle pour un décollage prévu à 11h20 avec Emirates et en A380 ! Voler sur Emirates et en A380 ce n'est pas un détail, ça vous change un voyage : des centaines de films sur un écran presque en HD, un service au petit soin, de la place pour les jambes, en un mot ROYAL !

Direction Dubaï, après 6h de vols nous faisons une escale de 2 heures qui permet à Alexis de faire une petite pose geek dans les boutiques du centre commercial qui présentent tous les nouveaux gadgets dernières génération (objectifs, GoPro, robot Star Wars, etc). De quoi se demander une nouvelle fois si c'est une erreur de pas emmener une GoPro et de rêver de son prochain objectif ! Un MacDo et hop direction le porte d'embarquement. Petite frayeur : il n'y a plus personne au comptoir et tous les écrans affichent en rouge LAST CALL... Plus de peur que de mal, pour remplir un A380 il faut du temps et les portes ne fermeront réellement que 20 minutes plus tard. Cette fois c'est parti, dans quelques heures nous serons à Bangkok, un mélange d'excitation et d'appréhension !

Nous arrivons à Bangkok à 8h du matin, après une longue attente à la douane pour obtenir notre visa (en tant que ressortissant français nous avons le droit automatiquement à une exemption de VISA de 30 jours) nous filons vers le guichet d'un opérateur téléphonique pour se procurer des numéros de téléphone thaïlandais et surtout la 4G, le petit côté geek d'Alexis qui ressort ! Pour rejoindre notre guesthouse (la Flapping Duck Guesthouse) dans le centre de Bangkok, nous empruntons l'express line jusqu'au terminus Phaya Thai, puis un taxi meter (un taxi avec un compteur histoire de ne pas se faire arnaquer). Le tout nous revient à 80 bath de métro + 80 bath de taxi. Nous découvrons alors la conduite thaïlandaise au milieu d'une ville qui grouille, où voitures, commerces ambulants, piétons, chiens et chats partagent un même espace. La chaleur, l'humidité et les odeurs nous plongent dans une ambiance si particulière, nous sommes bien arrivés en Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *