Vietnam épisode 1 : Le delta du Mékong – Dalat et Saigon

Angkor Cambodge
21 jours au Cambodge en 150 secondes
28 janvier 2016
thé vietnam
Vietnam épisode 2 : Immersion vietnamienne
29 mars 2016

Nous avons pris du retard dans les articles alors on va laisser le Cambodge pour plus tard et nous allons vous raconter le mois fantastique que nous venons de passer au Vietnam en 3 épisodes :
Episode 1 : Le delta du Mékong, Dalat et le nouvel an chinois à Saigon
Episode 2 : Immersion dans un famille vietnamienne au coeur des rizières
Episode 3 : 5 jours de roadtrip à moto à la découverte des ethnies monyagnardes du nord du Vietnam.
Retrouver tout notre itinéraire au Vietnam ici.

Voici l'épisode 1, bonne lecture !

Du Cambodge au Vietnam

Nous arrivons au Vietnam, depuis le Sud du Cambodge le 28 janvier 2016. Passage de frontière sans incident, on commence à maitriser les arnaques des passages de frontière ! Notre première destination au Vietnam sera Can Tho, une ville de plus d’un million d’habitants située au bord du Mékong. Nous parcourons les 200 kilomètres, pour rejoindre la ville depuis le poste de frontière, en 6 h de bus ! Il y a une densité incroyable de scooter sur les routes et un ratio de 90 % de scooter contre 10 % de camions et voitures environ. C’est tout simplement impressionnant. Dans quelques jours c’est la fête du Têt, le Nouvel An chinois et tout le monde fait de grandes provisions pour les fêtes.

Découverte du delta du Mékong

À Can Tho nous rencontrons Anh Dao, une vietnamienne qui parle français et qui nous propose de nous faire visiter les marchés flottants. On accepte. Le lendemain matin, vers 6 h, nous partons pour une grande matinée en bateau à la découverte des marchés flottants du delta du Mékong. C’est dans ces marchés que les petits vendeurs de fruits et légumes du centre viennent s’approvisionner très tôt le matin. Chaque bateau marchand vend un ou deux types de produits. Pour savoir ce qui est proposé sur chaque bateau, les vendeurs accrochent en haut d’une immense perche en bambou leurs produits. On trouve également des bateaux de type "quincaillerie" ou encore des bateaux qui proposent des plats cuisinés. On goute le petit déjeuner traditionnel du sud du Vietnam : une soupe de vermicelle de riz agrémentée de petites tranches de bœuf. Un conseil si vous souhaitez visiter les marchés flottants, partez plutôt vers 4 heures du matin, vous profiterez beaucoup plus de l’activité bouillonnante des marchés.

Nos premières impressions du Vietnam sont très positives : les gens sont très accueillants, les jeunes viennent facilement discuter avec nous et on adore la nourriture ! Nous passons deux jours à Can Tho puis nous nous rendons sur l’île d'An Binh. On se rend à Vinh Long en bus local pour moins d'un euro puis on prend un petit bac qui nous permet de rejoindre l'île d'An Binh. Le Delta du Mékong est composé de centaines d'îles, partout il existe des bacs qui permettent de passer à pied, à vélo ou à moto. L'île d'An Binh est connue pour ses nombreux vergers et la quiétude qui y règne. Ici, les habitants hébergent les touristes et proposent le diner et le petit déjeuner. Nous dégotons un super homestay, le Nam Tanh Homestay qui sort un peu de notre budget, mais la nourriture y est tellement délicieuse que nous resterons deux nuits. Au menu : des nems, du poisson, du poulet au gingembre, du riz, des crêpes vietnamiennes et des fruits. Pour ceux qui veulent, il est possible d'aller donner un coup de main en cuisine et d'apprendre ainsi quelques bases de la cuisine vietnamienne. La journée on se balade à vélo et on travaille. Après ces trois jours paisibles au coeur du delta du Mékong, nous décidons de rejoindre Dalat, une petite ville dans les montagnes au nord de Saigon.

Dalat, la ville des amoureux

Dalat est une ville perchée dans les montagnes. C'est une destination de prédilection pour les lunes de miel des Vietnamiens, du coup la ville à un petit côté kitch. Par exemple : une tour de télécommunication en forme de Tour Eiffel, des pédalos "cygnes" sur le petit lac au coeur de la ville et des mariés en pleines séances photo. La ville est entourée de milliers de mètres carrés de serres où poussent des fleurs et des légumes. Un festival des fleurs est d'ailleurs organisé à Dalat au mois de décembre.
Nous restons trois jours à Dalat. Le premier soir, nous nous baladons dans la ville et son marché de nuit. On déguste ces sortes de crêpes à la viande, aux crevettes et à la Vache Qui Rie. C'est particulier...Au Vietnam on trouve de la Vache Qui Rie vraiment partout. Pour le dessert, on trouve de petites pâtisseries locales à 10 000 dongs et des yaourts faits maison à 7000 dongs seulement ! Ah oui, j'ai oublié de vous dire, ici nous sommes millionnaires : un euro équivaut à 25 000 dongs.

Le deuxième jour, on découvre la ville et ses alentours à moto. On aime beaucoup l'ambiance des villes vietnamiennes et on tombe amoureux rapidement de la cuisine. On trouve partout des cafés (des bars qui ne servent que du café), toujours équipés de mini-chaises et de mini-tables. Tout le monde boit du café et le thé est offert, des théières sont en libre service sur toutes les tables, comme dans les gargotes d'ailleurs. Les Vietnamiens boivent un café très très noir pur, ou mélangé avec du lait concentré ou de la glace. Le thé est également très souvent servi avec de la glace.
On flâne dans les petits cafés en observant la vie vietnamienne. Dès le coucher du soleil, le froid des montagnes se fait ressentir, on sort les doudounes pour la première fois (et ce ne sera pas la dernière) au Vietnam.

Le troisième jour, nous entreprenons l'ascension du point culminant de la région : Lang Biang Peak. Un trek de 6 heures dans de jolis paysages et des forêts de pins. Sur les conseils d'autres blogueurs, on réussit à faire cette randonnée en esquivant les deux points de contrôles payants. Eh oui lorsqu'on voyage sur la longue durée, chaque petite économie est importante ! Alors on vous partage le mode d'emploi pour faire la balade , Lang Biang Peak à Dalat, sans payer :
1 : garez votre moto quelques mètres avant l'entrée du parking officiel. N'oubliez pas de verrouiller votre moto qui restera sans surveillance. Au Vietnam tout le monde gare ses motos dans des "parkings" qui sont finalement très souvent les trottoirs destinés aux piétons qui deviennent de vrais garages à scooters.
2 : empruntez le chemin juste à droite de l'entrée du parking, qui passe derrière la petite cahutte de "l'officier". Si il vous demande quelque chose dites simplement que vous allez vous promener autour, il n'y a rien d'interdit. Ensuite, continuez sur le petit sentier et au bout de 5 minutes lors de la bifurcation montez vers la gauche. C'est parti pour une balade au milieu des forêts de pins. Au bout d'environ une heure trente de marche vous arriverez sur la route goudronnée où circulent toutes les jeeps qui montent les touristes.
3 : De cette route vous apercevrez le parking des jeeps et la petite cabane des gardes. Pour les éviter il faut contourner la cabane par le haut, au milieu de la forêt puis rejoindre le chemin officiel un peu plus loin. Il vous reste encore deux bonnes heures pour arriver au sommet. En théorie la vue y est magnifique, mais malheureusement le temps qu'on arrive, les nuages avaient envahi le paysage ! Sans GPS, on vous conseille de préparer votre itinéraire à l'avance sinon aucun problème il y a du signal 3G partout.

De Dalat nous prenons la direction de Mui Né, au bord de la mer, où nous allons rejoindre Camille et Romain, des amis de Bénédicte. Mui Né est une ville côtière envahie par les touristes russes. Les enseignes des magasins, les cartes des restaurants, tout est en russe ! Le coin est assez joli, mais si vous avez peu de temps au Vietnam on ne vous recommande pas cette destination, il y a beaucoup plus beau et typique à voir dans ce merveilleux pays.

Après deux jours passés à Mui Né nous prenons la direction de Saigon pour y passer le Nouvel An chinois.

La fête du Têt à Saigon

On parcourt la ville de Saigon avec Camille et Romain, qui ont décidé de venir s'installer ici pour une durée indéterminée ! L’ambiance y est particulière, car c’est la veille de Têt, le Nouvel An chinois. Les rues sont décorées, les Vietnamiens ont revêtu leurs plus belles tenues et les commerçants tournent à plein régime. Un peu comme lors des fêtes de Noël pour nous en France, le Nouvel An chinois est synonyme de grande fête et de repas en famille. Les Vietnamiens font de grandes provisions avant Têt, car tout sera fermé à partir du 9 janvier, et ce pour une durée de deux semaines à un mois. Tous les Vietnamiens prennent des vacances à cette période et se retrouvent en famille. Les écoliers sont en vacances un mois.
Pour le Nouvel An, les Vietnamiens achètent des plantes et des arbres (de préférence aux fleurs jaunes) dans les nombreux marchés organisés spécialement pour Têt. C'est drôle de les voir repartir avec leurs achats en moto ! Le passager arrière devient souvent invisible sous les feuillages des plantes.

Nous trouvons un petit troquet local pour passer la soirée. Bière vietnamienne et leçon de Vietnamien combleront notre soirée, qui se finira au petit matin pour les garçons ! Le lendemain,la ville est bien calme, l’animation reprend dans l’après-midi avec des parades et des spectacles dans les rues. Un feu d’artifice est prévu à minuit, évidemment nous nous y rendons. Tout le monde vient en moto et contemple le spectacle depuis son engin. Le final à peine terminé tout le monde rallume le moteur et remet le klaxon en marche pour se frayer un chemin dans la foule.
Il est minuit passé et l'année du singe vient de commencer : Chúc Mừng Năm Mới !

Escale de trois semaines en France

Le lendemain direction l’aéroport : nous repartons en France trois semaines pour le travail d'Alexis. Une petite parenthèse pour se ressourcer en nourriture et vin français et pour profiter de la famille et des copains.

De Retour au Vietnam

Nous sommes de retour au Vietnam depuis le 1er mars. A notre retour nous passons quelques jours, à Saigon, chez Camille et Romain qui ont trouvé un appartement dans le quartier des expatriés. On investit leur canapé et on profite de deux jours ensemble pour vadrouiller en scooter dans les rues bondées d’Ho Chi Minh. Quel contraste avec la ville 3 semaines plus tôt au lendemain de Têt.
Nous ne tardons pas a reprendre la route, même si on serait bien restés encore quelques jours, car nous sommes attendus dans la famille de Kanh un ami vietnamien de la famille d’Alexis vers le 10 mars.

A très vite pour de nouvelles aventures au Vietnam.
Bénédicte et Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *